Salons de coiffure La Coiffe Luxembourg Education For Life - Luxembourg
 loading...

Education For Life

 

 

FORTALEZA
Apprendre à vivre. Une formation à l'avenir

Fortaleza est un refuge situé au Nord du Brésil, pour les enfeants et les jeunes maltraités ou en danger. Ils viennent de la rue, n'ont pas de famille ni attache sociale. La drogue et la prostitution font partie du quotidien de ces enfants. Le programme -Education For Life- à Fortaleza vient en aide à des adolescents de 16 à 21 ans. Dans le centre de formation les apprentis deviennent des jeunes professionnels de la coiffure.

RUDOLF WALTER FOUNDATION
Engagement caritatif en Roumanie

Un deuxième centre de formation a été créé en 2006 à Timisoara, en collaboration avec la Fondation Rudolf Walter, équipé par Welonda et approvisionné en produits Wella. Les enfants de la rue et les jeunes venus de milieux sociaux difficiles peuvent être formés à la coiffure au moyen d'une formation de six mois - 14 places sont attribuées chaque année. Les apprents passent un examen et reçoivent un certificat reconnu par l'État - la meilleure prédisposition à l'emploi.

TESOURINHA (Brésil)
Des petits ciseaux pour une grande action

Tesourinha signifie "petits ciseaux" et désigne un projet fondé par Ivan Stringhi en 1992 dans les bidonvilles de Sao Paulo. Education For Life soutient désormais cette initiative, afin d'amener le travail dans d'autres quartiers de Sao Paulo et dans d'autres États du Brésil. Plus de 1700 apprenties de la coiffure travaillent déjà, 38 enseignants sont impliqués dans ce projet. Tesourinha sera présenté lors du Show des Juniors au Pain de Sucre à l'occasion du 20ème Congrès Mondial d'Intercoiffure.

CASA DO MENOR (Brésil)
Le projet pilote de la bonne action

Education For Life a débuté dès 2004 en Brésil. La "Casa Do Menor" est située dans les favelas de Rio De Janeiro. Chaque année 80 jeunes y apprennent les bases de la coiffure. L'objectif: offrir aux jeunes des perspectives professionnelles, afin qu'ils puissent gagner eux-mêmes leur vie - libérés de la criminalité et de la drogue.
Dans certains régions le taux de chômage avoisine tout de même les 27%.
"Casa Do Menor" est une chance immense - au cours des quatre années passées, 90% des apprentis ont trouvé un emploi.

Lors de leur visite en Brésil, Madame Danielle Studer-Lahyr et son mari Dan Studer ont pu se rendre compte par eux-mêmes du succès de cet engagement.


lacoiffe.lu ® 2016 | website made & hosted by pointCOMM SARL